CYBER

De WIKIMILI
Version du 1 février 2018 à 14:26 par Sysop (discuter | contributions)

(diff) ← Version précédente | Voir la version courante (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher

Cette maquette de blik a pour but de supporter une étude de faisabilité collective d'une wikipédie militaire française.


Pour engager le débat ...

  • Le cybercommandeur français : Vice-Amiral Coustillière, officier général à la Cyberdéfense
"La cyberguerre ? un abus de langage"
"Quand je dis cyberdéfense, il s’agit notamment de la défense du système d’informations du Ministère de la Défense. C’est-à-dire les systèmes d’informations de type Internet mais aussi toute l’informatique embarquée sur les plateformes, avions, bateaux, chars et infrastructures industrielles utilisées par le Ministère. Cela correspond aussi à toutes les opérations offensives que l’on fait ou que l’on doit faire sur ce terrain en accompagnement des opérations militaires. Exactement de la même façon qu’on engage des forces armées dans les domaines aérien, maritime et terrestre, on engage désormais des forces armées dans le domaine cybernétique à partir du moment où le Président de la République, qui est le Chef des Armées, nous désigne un ennemi."
et qui s'occupe de la protection de la protection de la cybernité de la nation ? et qui s'occupe de la destruction ou du leure de la cybernité de la nation énnemie ?
  • ne sommes nous pas en situation d'infériorité dès lors que la guerre normative nous a fait perdre notre position technologique dominante pour nous obliger à demeurer sur le terrain principal de la technologie internet ?
  • quel est l'effort de l'Etat pour une réponse française au questionnement légitime de la RFC 3869 auquel l'Etat américain a manifestment répondu par : Google + ....